Toujours debout, le Tohu-Bohu festival de Veyras mise sur une programmation métissée en 2018

Après une édition 2017 déficitaire, le Tohu-Bohu se relance avec trois soirées croisant chanson française, reggae et électro. Stephan Eicher, Patrice et Møme devraient faire vibrer les festivaliers début septembre à Veyras.

14 mai 2018, 10:30
Le Tohu-Bohu version 2018 déroule le tapis rouge à Stephan Eicher et à sa fanfare explosive.

Le Tohu-Bohu n'est pas mort. Après une édition 2017qui avait laissé un goût amer aux organisateurs en terme de fréquentation, l'affiche 2018 se veut alléchante et métissée. Toujours programmé sur trois jours (6, 7 et 8 septembre), le festival niché au coeur de Veyras mise sur des valeurs sûres pour sa première soirée avec la venue de Stephan Eicher et de son Traktorkestar en guest-star.

 

>> Lire aussi: Comment le Tohu-Bohu pourra rester en vie

 

 

Un jeudi orienté plus populaire avec aussi la présence du groupe swing sédunois The Moonlight Gang et des Petits Chanteurs à la gueule de bois.

 

 

>> Lire aussi: Quand the Moonlight Gang retourne le Zermatt Unplugged

 

Le vendredi aura des accents "reggae" avec les Suisses de Moonraisers et Patrice dont la musique lorgne aujourd'hui aussi vers l'électro.

 

 

L'électro qui aura la part belle samedi avec Hollydays, subtil mélange entre pop et synthé, et le DJ niçois Møme, précurseur de la "chillwave". Mais cette dernière soirée n'a pas révélé toute sa saveur puisqu'un artiste de renom "touchant un public plutôt jeune" va venir pimenter cette 14e édition. Affaire à suivre...