Tour de Romandie: Thyon 2000 serait presque passée entre les gouttes

Thyon 2000 aurait dû accueillir l’étape reine du Tour de Romandie, samedi, si la pandémie n’avait pas mis à l’arrêt toutes les manifestations sportives. Les conditions climatiques hivernales n’auraient toutefois pas dû empêcher l’arrivée des coureurs dans la station du Valais central.

02 mai 2020, 18:10
Thyon 2000, samedi matin, était recouvert d'une dizaine de centimètres de neige.

Voilà qui accentuera encore davantage les regrets de Thyon 2000. La station du Valais central aurait dû accueillir l’étape reine du Tour de Romandie, samedi, si la pandémie liée au Covid-19 n’avait pas contraint les organisateurs, très tôt, à annuler cette 74e édition. Or, là où les prévisions météorologiques annonçaient le pire, la veille encore, les conditions n’auraient probablement pas condamné l’arrivée du peloton à un peu plus de 2000 mètres d’altitude, samedi.

Certes, le matin, les rues étaient recouvertes d’une bonne dizaine de centimètres de neige. Certes, après une accalmie en milieu de journée, la neige et la pluie se mêlaient au moment où les coureurs auraient dû franchir la ligne d’arrivée, entre 17 heures et 17 h 30, avant une nouvelle dégradation en soirée. Certes, le thermomètre affichait à peine 1 ou 2 degrés. Mais le Tour de Romandie, à Leysin, à La Chaux-de-Fonds, à Villars ou à… Torgon, en 2019, en a vu d’autres. «L’arrivée à Thyon 2000 aurait probablement pu être maintenue parce que la route aurait pu être dégagée en fin d’après-midi», estime Michel Rey, président du comité d’organisation local. «Par contre, en raison des températures très fraîches, nous aurions probablement renoncé aux deux ascensions précédentes pour ne pas lancer les coureurs dans les descentes. Le plafond était bas, je ne suis pas sûr que l’hélicoptère relais aurait pu voler.»

Deux autres variantes

Compte tenu du caractère particulier de cette arrivée d’étape – il est très rare d’aller à 2000 mètres d’altitude à cette époque de l’année -, et de l’expérience de ces dernières années, les organisateurs avaient évidemment planché sur un plan B, et même C, afin d’éviter des routes enneigées. Nul ne saura jamais si cette option aurait été activée. «Une option prévoyait un départ de Sion, une boucle en plaine et une seule ascension pour rallier Thyon 2000», poursuit Michel Rey. «L’autre option aurait consisté en une montée à 1000 mètres d’altitude et une arrivée à Sion après quelques boucles en plaine.»

Rendez-vous le 1er mai 2021

Le Tour de Romandie 2020, même s’il n’a pas eu lieu, n’a donc pas fait mentir la tradition. Après six semaines quasi estivales, la météo s’est soudainement rappelée au bon souvenir de Richard Chassot et de son équipe. L’hiver a refait surface au pire moment jusqu’à revêtir Thyon 2000 d’un manteau blanc. Il reste désormais à souhaiter aux organisateurs locaux, en 2021, des conditions climatiques plus agréables et moins fraîches. La station accueillera l’étape reine le 1er mai 2021.

A lire aussi : Coronavirus: Martigny et Thyon 2000 prêts à accueillir le Tour de Romandie en 2021

 

L’INFO SOLIDAIRE

Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du Nouvelliste se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch
par Christophe Spahr