Réservé aux abonnés

Coronavirus: vérifier les identités est prioritaire

Les clubs et boîtes de nuit risquent le tour de vis après la mise en quarantaine de 300 clients du Flamingo, à Zurich. Pour pallier le problème, des méthodes de traçage sont actuellement à l’étude.

30 juin 2020, 00:01
/ Màj. le 30 juin 2020 à 07:01
Hive Club is pictured lit up in red during the action "Night of light" campaign, in Zurich, Switzerland, June 22, 2020. In the night from 22.06. to 23.06.2020, numerous companies from the event industry will be illuminating their buildings with red lighting to draw attention to the dramatic situation in the event industry due to the coronavirus disease (COVID-19) outbreak. (KEYSTONE/Alexandra Wey)
La Liberté

La soirée «reggaeton», animée par DJ Latin lover et son collègue Allex ZH, aura-t-elle lieu le 4 juillet, au club Flamingo de Zurich? Une séance doit notamment réunir, aujourd’hui, Alexander Bücheli, président de la Commission suisse des bars et des clubs (SBCK), et Natalie Rickli, conseillère d’Etat chargée de la Santé publique, pour régler le problème du traçage des cas Covid-19 dans les boîtes de nuit.

A lire aussi : Coronavirus: le canton de Zurich se dit dé&cced...