03.07.2018, 11:07

Val d'Anniviers: la Navizence déborde comme jamais auparavant

chargement
1/2  

 03.07.2018, 11:07 Val d'Anniviers: la Navizence déborde comme jamais auparavant

intempéries Les orages de lundi soir ont sévèrement sévi dans le Val d'Anniviers, où la Navizence est sortie de son lit comme jamais elle ne l'avait fait auparavant. Une vingtaine de personnes ont été évacuées et les dégâts se chiffrent déjà en millions.

"De mémoire d'homme, c'est sans précédent". Claude Peter, chef sécurité du Val d'Anniviers, est sans équivoque. L'ampleur prise par la Navizence durant l'épisode orageux de lundi soir est hors du commun. D'intenses précipitations se sont abattues durant la nuit, spécialement sur le fond de vallée et le bassin-versant et ont conduit à remplir la rivière anniviarde de façon spectaculaire, jusqu'à la faire déborder à plusieurs endroits, jusqu'à Chippis

A lire aussi : Orages: l'inondation de la Navizence fait des dégâts importants à Chippis

La fonte des importantes quantités de neige tombées durant l'hiver a aggravé le phénomène, puisque la rivière était déjà passablement remplie avant l'arrivée des orages. 
 

© CLAUDE PETER

Évacuations et surveillance

Une vingtaine de personnes ont dû être évacuées; certaines ont déjà pu rejoindre leur habitation. "Nous maintenons les zones sous surveillance et nous préparons à intervenir dans l'eau dès que cela sera possible pour redonner un lit à la rivière avant de nouveaux orages". Le ciel de ces prochains jours s'annonce effectivement menaçant. Les forces de sécurité scrutent le bulletin météo en continu. 

Les dégâts sont lourds et se chiffrent déjà en millions.

A lire aussi : Risque d'orages violents en Valais
 

 


Le quartier du Bord à Chippis. © REYNOLD FAVRE


À lire aussi...

MétéoMétéo: entre violents orages et premiers jours de canicule, le mois de juin a été très chaudMétéo: entre violents orages et premiers jours de canicule, le mois de juin a été très chaud

montagneIntempéries: Zinal retrouve le calme, notre reportageIntempéries: Zinal retrouve le calme, notre reportage

Top