Sion: Julie Beauvais fait dialoguer musique et corps à la Ferme-Asile

L'artiste valaisanne présente une nouvelle collection de projets dès aujourd'hui à la Ferme-Asile de Sion. Au fil de performances et de vidéos, elle investigue les liens entre la musique, le physique et l'espace.

19 janv. 2017, 14:29
/ Màj. le 20 janv. 2017 à 06:30
Julie Beauvais présente ses nouvelles créations dans le lieu culturel sédunois.
Le retour à la maison est éclatant, et on ne s’en étonne plus quand on voit l’artiste à la carrière fulgurante qu’elle est devenue. Julie Beauvais investit dès aujourd’hui et durant dix jours la Ferme-Asile de Sion pour y dérouler son univers sur un tapis de musique décomplexée et libre.

Casser les frontières

Avec son événement «Excuse me while I kiss the sky», la Valaisanne souhaite explorer les relations qui se tissent entre la musique, le corps et l'espace. "De tout temps la musique a rassemblé les gens, été de l’ordre du rituel et du corps, et à un moment donné on a mis des barrières entre tout cela. Je veux montrer qu’ils fonctionnent toujours ensemble. Aussi, je veux que le public puisse retrouver une proximité avec les artistes et les vibrations musicales", expose-t-elle. De plus, Julie Beauvais a à cœur de décloisonner les genres musicaux, de faire dialoguer le nouveau et l’ancien dans une seule et même énergie.

Performances et vidéos 

Pour donner vie à ces désirs, Julie Beauvais a travaillé avec des musiciens à la réputation internationale sur plusieurs performances, lesquelles sont présentées pour la première fois au public. Deux installations vidéos, l’une montée en 2014 et l’autre toute neuve, viennent compléter la belle synergie de la collection. Le riche programme est à découvrir ici
 
Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique de ce vendredi 20 janvier.