Réservé aux abonnés

«Le Valais n’a pas de complexe à avoir», l'interview de Patrick Aebischer, ex-président de l'EPFL

Le Valais a une carte à jouer en matière d’innovation, particulièrement dans le secteur de l’énergie, mais aussi de la biotechnologie. L’ex-président de l’EPFL Patrick Aebischer en est absolument convaincu.

23 févr. 2018, 12:00 / Màj. le 23 févr. 2018 à 16:00
Patrick Aebischer, ex-président de l'EPFL.

Le Valais, il l’adore. Patrick Aebischer y vient depuis qu’il est gamin. C’est à lui qu’on doit l’arrivée de l’EPFL dans le canton. L’ex-big boss de l’école polytechnique fédérale s’était mis en tête d’implanter des antennes dans toute la Suisse romande, persuadé que cette université technologique pouvait être un moteur pour l’économie. Aujourd’hui, il est l’un des investisseurs de H55, la société qui ambitionne de dévelop...