L'infirmier volait de la drogue en salle d'opération à Sion

Dénoncé par son employeur, un infirmier anesthésiste de l'hôpital de Sion se fournissait en produits stupéfiants sur son lieu de travail. La justice l'a condamné.

24 avr. 2018, 18:30
Le coupable a été licencié par l’hôpital de Sion.

La justice valaisanne a condamné un infirmier anesthésiste de l’hôpital de Sion qui subtilisait pour son usage personnel des doses d’un puissant produit antidouleur utilisé lors d’opérations chirurgicales.

Les vols se sont limités à quatre ampoules d’une valeur de 100 francs au total. Elles ont été dérobées en l’espace de moins d’une semaine en 2015. L’hôpital a rapidement découvert le vol et dénoncé son collaborateur.

L’homme, un Français, écope d’une simple amende de 600 francs et 300 francs de frais de justice pour s’être procuré des stupéfiants. L’établissement a porté plainte, mais seulement à cause de la dangerosité des ampoules, ce qui exclut l’infraction de vol.

Cet infirmier, qui a perdu son emploi à la suite de cette affaire, avait déjà été condamné à deux reprises en 2014 en France pour des vols du même produit.