Réservé aux abonnés

Entre lex Weber, LAT et loi sur les impôts forfaitaires

05 mars 2013, 00:01

" A Icogne, le budget 2013 a été accepté à l'unanimité" , relève le président de la commune Eric Kamerzin. Mais les nuages s'accumulent. Premièrement il y a la nouvelle péréquation financière (RPT II) avec un report massif de charges. La commune doit débourser 280 000 francs, trois fois plus qu'avant. Icogne a baissé ses impôts (coefficient de 1.2 mais indexation à 170%). La Lex Weber est passée par là, même si Icogne a utilisé tout son espace constructible pour résidences secondaires. La LAT, ensuite, acceptée ce dimanche et sa possible incidence sur les zones à bâtir des résidents de la comm...