Hôtellerie à Crans-Montana: mieux cet hiver qu’avant le Covid

Le nombre de nuitées hôtelières n’a plus été aussi élevé à Crans-Montana depuis plus d’une décennie. Un succès qui contraste avec les difficultés des remontées mécaniques.
14 juin 2022, 14:17
Les hôtes sont revenus dans les hôtels de Crans-Montana cet hiver.

Les hôtels de Crans-Montana ont connu un très bel hiver. Le chiffre de 144 651 nuitées enregistré entre le 1er novembre 2021 et le 30 avril 2022 est largement supérieur à celui de l’hiver précédent (111 252 nuitées), marqué par la pandémie. Il est aussi supérieur à celui de l’hiver qui a précédé la pandémie (142 751 nuitées).

Selon Crans-Montana Tourisme et Congrès, le résultat qui vient de tomber est même le meilleur obtenu depuis l’hiver 2009-2010.

Grâce au prolongement des saisons

Cité dans un communiqué, Bruno Huggler, directeur de Crans-Montana Tourisme et Congrès, estime que ce bon résultat est la conséquence du «prolongement des saisons», qui se vit grâce à «une ouverture des remontées mécaniques, des activités, des événements, des hôtels et d’autres prestations 365 jours par an».

Crans-Montana bénéficie également de l’attrait de nombreux grands événements, comme la Coupe du monde de ski alpin et ses 30 000 spectateurs ou le Caprice Festival qui a réuni 20 000 festivaliers.

A lire aussi: Crans-Montana: le Caprices Festival clôt l’hiver en beauté

Contraste par rapport à la situation de CMA

Les bons chiffres des nuitées hôtelières contrastent avec la situation vécue par la société de remontées mécaniques locale, CMA, qui a clôturé l’exercice 2021 (qui va du 1er janvier au 31 décembre) avec une perte de 5,8 millions de francs.

A lire aussi: Assemblée générale de CMA: sans les communes et en perte de 5,8 millions

Entre 2019 et 2021, alors que la station du Haut-Plateau gagnait des nuitées hôtelières, elle perdait plus d’un quart de ses journées-skieurs.

Des hôtes suisses majoritaires

Les hôtes dormant à Crans-Montana, soit dans un hôtel soit dans un logement de para-hôtellerie, sont majoritairement suisses à 81,6%, parmi lesquels on trouve de nombreux Vaudois (34,4%) et Genevois (27,4%).

Parmi la clientèle étrangère, ce sont les Français les plus nombreux (20,5%), devant l’Italie (13,2%), les Hollandais (13,2%) et les Allemands (11,1%).

par Jean-Yves Gabbud