Les bons plans de la rédaction culturelle du «Nouvelliste»

Des films engagés au festival visages de Martigny, du death metal bien pêchu au Pont Rouge de Monthey, un hommage pictural à un enfant de la ville Michel Piotta, un vaudeville burlesque et grinçant au Martolet de Saint-Maurice… Un embarras du choix pas embarrassant pour un sou!

21 mars 2019, 05:30
Un film brûlant d'actualité "Femmes du chaos vénézuélien" en ouverture du 9e festival visages de Martigny ce vendredi.

Du vendredi 22 au vendredi 29 mars, 38 films engagés au festival visages de Martigny

Martigny devient carrefour du monde le temps d’une semaine. La 9e édition du festival visages investit 14 lieux inédits de l’ancienne cité romaine, café, galerie d’art, cinéma… Au programme de cet événement unique en Suisse porté par Pro Senectute Suisse, 38 films engagés qui jettent un regard sur notre monde et ouvrent des fenêtres comme autant d’espaces d’échanges entre nations et générations. Distingué par Amnesty International, «Femmes du chaos vénézuélien» de la réalisatrice Margarita Cadenas fera l’ouverture vendredi. 

 

 

Samedi soir, le public pourra dialoguer avec le condamné à mort Kenneth Reams à qui la journaliste suisse Anne-Frédérique Widmann a consacré un documentaire poignant, «Free men».

 

 

Programme complet du festival sous: www.festivalvisages.ch

 

Vendredi 22 mars, soirée death metal au Pont Rouge de Monthey

Le Pont Rouge de Monthey déroule son tapis pourpre au groupe de death metal grec Septicflesh. Le groupe, à l’œuvre depuis les années 1990, a paru son dernier album en 2017, Codex Omega. Du lourd donc. En guise de prodromes, les Brésiliens de Krisiun, les Suédois de Diabolical et les Valaisans de Xaon. Début des concerts à 19 h 30, ouverture des portes à 19 heures.

 

 

Du vendredi 22 mars au dimanche 14 avril, hommage à l’enfant de Monthey Michel Piotta

Il y a dix ans disparaissait l’artiste peintre Michel Piotta. Son coup de pinceau est toujours dans la mémoire et les cœurs des Montheysans. Ses proches et amis lui rendent hommage dans une rétrospective à découvrir jusqu’au 14 avril au Château de Monthey. Une quarantaine de ses œuvres y sont exposées, révélatrices de la pratique artistique de cet inlassable travailleur.

Vernissage ce vendredi à 17 h 30. Ouverture les vendredis de 14 heures à 18 heures, et les samedis dimanches de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures.

 

 

Jeudi 21 mars, Mathilde Seignier et Richard Berry sur la scène du Martolet à Saint-Maurice

Après «Nos femmes» qu’il avait mis en scène et joué avec Daniel Auteuil, puis Jean Reno, Richard Berry monte une nouvelle comédie de mœurs signée Eric Assous, «La Nouvelle». Il joue Simon qui compte se remarier avec Mado (Mathilde Seignier) de 20 ans sa cadette. Il doit présenter sa future épouse à ses deux fils. Mission délicate… «Burlesque et grinçant» selon le magazine Point de vue.

À 20 h 30 au théâtre du Martolet.