Le Musée de l'Hospice du Saint-Bernard hérite d'une louve naturalisée

Pour marquer leur reconnaissance à la Congrégation du Saint-bernard, deux jeunes Valaisans offrent une louve au Musée de l'Hospice. Un magnifique animal naturalisé par les soins de l'aîné, l'ancien taxidermiste Jonathan Leiggener.
09 avr. 2014, 11:04
Jonathan et Niels Leiggener s'apprêtent à charger la louve naturalisée pour la "monter" à dos d'homme vers l'Hospice du Saint-Bernard et son Musée.

Le Musée de l’Hospice du Grand-Saint-Bernard abrite un nouveau pensionnaire! Le plus vieux musée du canton a en effet hérité cette semaine  d’une magnifique louve naturalisée. Un présent de deux jeunes Valaisans – Jonathan et Neils Leiggener - qui ont décidé de témoigner de cette façon bien originale toute leur reconnaissance à la Congrégation.

Louve des Marécottes

Taxidermiste de formation, Jonathan avait eu la chance de recevoir une louve du Zoo des Marécottes qui avait dû être anesthésiée après avoir été sévèrement mordue par un congénère. A l’aide de mousse polyuréthane et d’armature métallique, il en avait fait un Ysengrin plus vrai que nature qui trônait depuis 2005 dans son domicile saxonain. «De retour d’une retraite à l’Hospice, j’ai décidé de l’offrir au Musée qui n’avait pas de loup dans sa collection». 

Jonathan informe alors son frère Niels de son choix. «Il venait de terminer sa mission de garde-suisse auprès du Pape et avait décidé d’effectuer le voyage retour de Rome…à pied. Pour faire le point sur son existence.»

Montée à l'Hospice

Du coup, les deux frères s’entendent pour livrer la louve ensemble. «Cette montée en raquettes à neige vers l’Hospice représente l’ultime étape d’un long périple de plus de 900 kilomètres», confie Niels qui a effectué ces six derniers kilomètres de montée avec son frère et une louve naturalisée d’une dizaine de kilos comme compagnons de route. «Cela me change. Car hormis les six premiers jours de marche pendant lesquels un camarade m’a accompagné depuis le Vatican, j’ai effectué l’essentiel de ce voyage retour de 33 jours entièrement seul…»

Ouverture du Musée en juin

Les visiteurs du Musée pourront admirer la louve des frères Leiggener à la réouverture de cet espace de l’Hospice en juin prochain. Outre du mobilier provenant des fouilles archéologiques entreprises sur le col, les collections comprennent des animaux naturalisés, des collections d'insectes et de minéraux. Cet espace fait bien sûr la part belle aux fameux chiens, à la nature, à la fondation de l'Hospice et à son histoire tout en proposant une exposition temporaire. Cette année, du 16 juin au 5 octobre, le Musée de l’Hospice proposera ainsi l’expo «Goliath ou David? Deux forces en présence.»