Hillary Clinton et Donald Trump sont les grands vainqueurs du Super Tuesday

Donald Trump chez les Républicains et Hillary Clinton dans le camp démocrate ont un fait un pas important vers l'investiture pour la présidentielle américaine. Le milliardaire a remporté plus d'états que ses adversaires Ted Cruz et Marco Rubio, tandis que l'ex-première dame des États-Unis en a fait de même aux dépens de Bernie Sanders.

02 mars 2016, 06:49
Hillary Clinton a fait un pas important vers l'investiture du parti démocrate.

La démocrate Hillary Clinton a remporté sept Etats et l'archipel des Samoa. Quant au républicain Donald Trump, s'est aussi imposé dans sept des douze Etats appelés à voter, selon les estimations des médias américains.

Dans le détail, Hillary Clinton s'est imposée en Géorgie, en Virginie, dans le Tennessee, le Massachusetts, en Alabama, dans l'Arkansas, au Texas et dans l'archipel des Samoa. Dans le camp démocrate toujours, Bernie Sanders l'a emporté dans le Vermont, l'Etat dont il est sénateur, ainsi que dans l'Oklahoma, le Colorado et le Minnesota.

Chez les républicains, selon les estimations des médias américains, Donald Trump a raflé la victoire en Géorgie, en Virginie, dans l'Alabama, l'Arkansas, le Tennessee, le Massachusetts et le Vermont.

L'ultra-conservateur Ted Cruz s'est en revanche imposé en Oklahoma et surtout au Texas, un Etat très convoité dont il est sénateur et qui lui rapporte 155 délégués. Quand au jeune sénateur républicain de Floride Marco Rubio, il a remporté sa première victoire dans le Minnesota.

Hillary Clinton fustige le discours républicain

Après son triomphe ce week-end en Caroline du Sud, Clinton partait grande favorite dans les Etats du Sud où la population noire qui lui est très favorable est importante. Elle s'y impose, selon des résultats partiels, avec une marge de 30 à 40 points.

"Quel Super Tuesday!", s'est exclamée Hillary Clinton, la voix cassée par la succession de meetings. L'ex-secrétaire d'Etat est à Palm Beach, en Floride, où elle poursuit sa campagne et où elle s'en est une nouvelle fois pris au slogan de Trump, "Make America Great Again" (Restituer sa grandeur à l'Amérique) pendant que ses partisans en liesse scandaient "U.S.A., U.S.A."

"Essayer de diviser l'Amérique entre 'eux' et 'nous' est une faute et nous n'allons pas permettre cela", a promis Hillary Clinton. Elle a fustigé les discours d'une "bassesse sans précédent" des candidats républicains.