Burkhalter en Serbie: rôle de l'OSCE et relations économiques au menu

Première journée de sa tournée dans les Balkans pour Didier Burkhalter, président de l'Organisation sur la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).
24 avr. 2014, 19:31
Après un déjeuner de travail avec le président Nikolic, Didier Burkhalter a quitté Belgrade pour Tirana.

Didier Burkhalter a entamé jeudi à Belgrade une tournée de deux jours dans les Balkans. Le rôle de l'OSCE pour promouvoir la réconciliation dans cette région, la crise ukrainienne et le développement des relations économiques entre la Suisse et la Serbie ont été au centre des discussions. Une Chambre de commerce Suisse-Serbie a été inaugurée.

Encourager la coopération régionale et la réconciliation dans cette région des Balkans occidentaux sont des priorités de la présidence suisse de l’Organisation sur la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a rappelé Didier Burkhalter lors de ses rencontres avec le ministre des affaires étrangères Ivan Mrkic, le premier ministre désigné Aleksandar Vucic et le président Tomislav Nikolic.

L'OSCE a déjà déployé six missions dans la région. La coopération entre Belgrade et Berne dans le cadre de l’organisation - qui sera présidée par la Serbie en 2015 -, ainsi que les efforts pour encourager la réconciliation entre la Serbie et le Kosovo ont été au centre des entretiens de M. Burkhalter avec Aleksandar Vucic.

Renforcer la mission en Ukraine

Le chef de la diplomatie suisse a aussi demandé le soutien de la Serbie pour renforcer la mission d’observation de l’OSCE en Ukraine, afin de stopper l’engrenage de la violence dans cette région.

La visite en Serbie du président de la Confédération a également été l’occasion d’inaugurer la Chambre de commerce Suisse-Serbie. "La décision des entreprises suisses d’ouvrir cette chambre illustre leur confiance dans l'avenir de la Serbie et les liens entre les deux pays", a relevé Didier Burkhalter lors de la cérémonie d’inauguration à Belgrade, en présence du premier ministre serbe.

Coopération accrue

Près de 190 entreprises suisses sont actives en Serbie. Elles y ont investi plus d'un demi milliard de francs depuis 2004, et la tendance est positive. De son côté, la coopération helvétique a consacré plus de 300 millions de francs à la Serbie depuis 1991.

Ce soutien sera accru de 20% à 75 millions ces quatre prochaines années, a précisé M. Burkhalter. Un accent particulier sera mis sur la gouvernance, le développement économique - notamment la création d'emplois pour les jeunes - et l'énergie. La Suisse soutient également la Serbie sur la voie de l'intégration européenne.

Après un déjeuner de travail avec le président Nikolic, Didier Burkhalter a quitté Belgrade pour Tirana, deuxième étape de sa visite dans les Balkans occidentaux avant Pristina.