Réservé aux abonnés

Bachar el-Assad organise sa réélection malgré le conflit

23 avr. 2014, 00:01
data_art_2290242.jpg

SYRIE Le président prévoit une élection le 3 juin dans un pays qui entame sa quatrième année de guerre civile. Opposition et Occident parlent de "farce".

La communauté internationale critique de manière presque unanime la manoeuvre de Bachar el-Assad.

Une élection présidentielle dans le chaos syrien. Personne n'y croit, sauf le régime de Bachar el-Assad, ses alliés russes et le Hezbollah libanais. Le scrutin a été fixé par le Parlement syrien au 3 juin pour les citoyens résidant en Syrie et au 28 mai pour les Syriens vivant à l'étranger.

"Il s'agit de la première élection pluraliste et nous ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois