Cinq Valaisans sont en finale de Miss et Mister suisse romande

Trois femmes et deux hommes du Valais participeront à la finale de Miss et Mister suisse romande 2012 le 15 décembre à Genève.

06 nov. 2012, 11:15
692dsu0

Les cinq candidats valaisans ont un peu plus d’un mois pour se préparer à la finale de Miss et Mister Suisse romande 2012. La compétition aura lieu le 15 décembre prochain à Genève. La date a été annoncée mardi par les organisateurs.

Les trois Valaisannes et deux Valaisans encore en lice réussiront-ils à décrocher la couronne pour succéder à Aline Bacher chez les femmes et/ou Raphaël Millius (un autre Valaisan) chez les hommes?

Marine Bovier de Savièse, Coralie Marquis de Bramois, Valentine Dupasquier de Sembrancher, Joël Da Cruz de Sion et François Bellon de Monthey disent en tous les cas vouloir donner le meilleur d’eux-mêmes pour  charmer le jury, même si l’événement leur paraît parfois lointain. «Je crois que je me rendrai compte de ce qui m’arrive quand on commencera les répétions des chorégraphies pour la finale», souligne Marine Bovier, encore un peu groggy par l’aventure.

Une Valaisanne en moins

Parmi les candidats valaisans sélectionnés au casting de mars dernier, seule Morgane Clavien de Conthey ne sera pas de la partie. Elle a décidé de quitter l’aventure elle-même. «Elle n’arrivait plus à concilier sa vie d’étudiante avec le concours», explique Enzo Lo Bue, le directeur de Miss et Mister Suisse romande.

L’homme se dit satisfait du choix des candidats 2012. Il croit même en des chances valaisannes pour l’obtention du titre. «Il y a de la graine de Miss et Mister. Je ne peux pas en dire beaucoup plus, mais sachez qu’il y a du potentiel autant chez les femmes que chez les hommes, avec un petit plus peut-être pour les garçons!», lance-t-il en souriant.

Les cinq Valaisans restent, pour l’instant, très sereins. «Je vais faire du mieux que je peux, mais je ne joue pas ma vie. J’ai un travail à côté (ndlr. il est conseiller au service après-vente dans un garage) et ce n’est pas Mister suisse romande qui me fera gagner ma vie», souligne François Bellon. Ce Montheysan de 24 ans est cependant conscient des opportunités offertes par le concours de beauté. «Par exemple, je n’aurais pas pu rencontrer Michel Drucker si je n’avais pas participé à cette compétition. Nous avons eu la chance de voir l’animateur lors des Coups de cœur d’Alain Morisod.»

Gain d’estime de soi

Depuis le résultat du casting il y a neuf mois, chaque candidat a beaucoup appris sur lui-même. «J’ai davantage confiance en moi. Ca m’a bien guérie de ma timidité», souligne Marine Bovier. Idem pour Valentine Dupasquier qui éprouvait des complexes avant de se lancer dans l’aventure. «J’étais limite à me cacher tout le temps. Mon estime de moi a augmenté au fil des mois et aujourd’hui, je suis plus à l’aise en public», raconte-t-elle. Quant à Coralie Marquis, elle a surtout appris à choisir ses amis. «Depuis que j’ai passé dans les journaux, il y a des gens qui viennent vers moi par intérêt. J’ai fait le tri des vrais amis!»

Pour tous les candidats, le souvenir le plus marquant de ces mois de préparation a été le voyage en Tunisie de mai dernier. «C’était juste extraordinaire», note Coralie Marquis. Marine Bovier a même eu la chance de découvrir les Maldives avec trois autres candidates.  «Un jury a désigné quatre filles pour participer au concours  de Miss Photogénie et j’ai été choisie. Je n’en revenais pas!»  

Peut-être que l’un des Valaisans s’envolera bientôt aux Seychelles, l’un des cadeaux attribués aux élus romands 2012... Réponse le 15 décembre.

La finale aura lieu en public le 15 décembre à 19 h 30 au garage Emil Frey à Genève. Les intéressés peuvent s’inscrire au 022 555 07 62.