Chamoson: trois chatons jetés à la poubelle

Des petits chats mis dans un sac ont été jetés comme une vulgaire marchandise dans un container du Valais central. Recueillis par la SPA, ils ont été placés dans une famille d’accueil, mais ils ne sont pas sauvés pour autant.

26 juil. 2019, 11:41
Les trois chatons ont trouvé une famille d'accueil.

Un abandon d’animal. Un de plus. Celui survenu à Chamoson est particulièrement sordide. Trois chatons ont été jetés, vivants, dans un sac-poubelle. C’est le refuge de la SPA à Ardon qui les a recueillis.

A l’accueil, Mikaël, qui préfère garder son nom de famille pour lui, nous confirme cette triste histoire racontée par Rhône FM. Après avoir été vus par un vétérinaire, les petits animaux ont été placés. «Ils sont actuellement en famille d’accueil, parce qu’ils doivent être biberonnés.»

Une bonne nouvelle qui ne signifie pas que les chatons soient sauvés pour autant. «A cet âge, la survie est souvent une loterie», indique notre interlocuteur responsable de l’accueil des chats au refuge.

Pas une première

Malheureusement, l’histoire des trois petits chatons de Chamoson n’est pas une première. Loin de là. «L’an passé, une portée avait été jetée dans le canal. Un seul petit a survécu», se souvient Mikaël.

A lire aussi: Petit bonheur: Moïse, le petit chat sauvé des eaux d'un canal de Vétroz, se porte bien grâce à son ange gardien

Il y a quelques jours, d’autres chatons ont été déposés devant le refuge nuitamment. «C’est dangereux pour les petits, qui ont encore besoin de la chaleur de leur mère. Malgré la canicule, il y a un risque d’hypothermie la nuit et, en cas d’abandon la journée, ils risquent de mourir de chaud.»

La SPA demande aux personnes qui souhaitent ne plus vivre avec leur animal de compagnie de prendre contact avec le Refuge d’Ardon pour que l’accueil de l’animal puisse se faire dans les meilleures conditions possible.

Pour rappel, un abandon est un acte de cruauté envers un animal et est punissable aux yeux de l’article 26 de la loi sur la protection des animaux.