Bal de la fête Dieu: déprédations à Savièse, la commune dépose plainte

La commune de Savièse avait posé plainte l'an dernier pour découvrir et sanctionner les auteurs de graffitis. Elle vient d'en déposer une nouvelle contre des inconnus qui s'en sont pris à ses bâtiments et à ses installations urbaines après le bal des grenadiers de l'octave programmé deux jours après la Fête-Dieu.

07 juin 2013, 18:12
Les stores de la halle de fêtes ont notamment été endommagés.

Le président de Savièse vient de déposer une nouvelle plainte pénale contre le ou les auteurs qui s’en sont pris aux propriétés communales. Dans la nuit suivant le bal de l’octave, des vandales ont agi dans le périmètre des centre scolaire et culturel de Saint-Germain. «Des stores au Sud de la halle de fêtes ont été arrachés ainsi que certains de l’école», explique Michel Dubuis. Des structures en béton aménagées pour la circulation ont été descellées. Un lampadaire a aussi été la cible de personnes peu scrupuleuses. L’an dernier, une plainte avait aussi été déposée pour punir les auteurs de graffitis.

Bal annulé

Dans la nuit de la Fête-Dieu à Savièse, des inconnus ont encore  agi devant le bâtiment communal. « La plaque de la chambre pupillaire a été cassée, des bacs de fleurs aussi», a encore noté Michel Dubuis. Une société de nettoyage a dû être mandatée pour nettoyer le sol. Des rumeurs faisaient aussi état d’un homme blessé  lors d’une altercation. Markus Rieder, porte-parole de la Police cantonale, a démenti, soulignant que l’homme qui a été transporté par ambulance à l’hôpital avait fait une chute en raison de son fort taux d’alcoolémie. «Ce genre de comportement  est aussi constaté dans de nombreuses communes», explique Michel Dubuis. Constatant ces incivilités et déprédations communes, le caporal et le sergent des grenadiers ont décidé d’annuel le bal du deuxième octave prévu ce vendredi soir.

Fourrier du comité de la  Fête Dieu, Dominique Liand pour sa part tient à souligner que les participants «ne sont en aucun cas concernés par ces agissements.»