Alexandre Coppey va participer au Red Bull Crashed Ice de Belfast dès jeudi

Alexandre Coppey, un Vétrozain d'une trentaine d'années, participera jeudi au Red Bull Crashed Ice de Belfast. Il essaiera de se qualifier à la course principale du samedi. Il s'y entraîne depuis de nombreux mois, tous les jours après les cours de français qu'il donne au cycle de Saint-Maurice.

18 févr. 2015, 07:00
Alexandre Coppey, le prof qui donne toujours tout sur la glace. Photo: Sabine Papilloud

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas froid aux yeux. Alexandre Coppey, jeune Vétrozain d'une trentaine d'années, participera jeudi au Red Bull Crashed Ice de Belfast. Il est tombé amoureux de ce sport à sensations fortes il y a cinq ans, alors que l'épreuve de la fameuse boisson énergisante débarque pour la première fois à Lausanne. "Les sensations me semblaient sympas, et je n'ai pas été déçu."

Blessures à répétition

Le sportif de l'extrême tente plusieurs fois sa chance, puis se blesse à de nombreuses reprises. Pourtant, il persévère et participe à quelques courses par saison. Pour l'heure avec de bonnes performances, mais souvent des petites erreurs qui ne lui permettent pas de participer à la course principale du samedi.

Alexandre Coppey à l'entraînement:

Un travail incompatible à la compétition de haut niveau

Son statut de professeur au cycle de Saint-Maurice ne lui laisse pas l'opportunité d'être actif comme il le souhaiterait. "Ce n'est pas conciliable d'être prof et sportif de haut niveau." Des propos corroborés par son pote valaisan Derek Wedge, champion du monde 2013 de la discipline. "Les kilomètres sur la glace font toujours la différence", explique celui qui participe à toutes les courses grâce à des sponsors.

Voilà à quoi ressemble le Crashed Ice:

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions payantes de mercredi 18 février.