Réservé aux abonnés

Qui veut reprendre ma boucherie ?

La toujours plus difficile relève patronale à la tête des PME évoquée en marge de l'assemblée des bouchers valaisans.
02 août 2015, 19:16

Actuellement en Suisse, chaque semaine une boucherie ferme. Autant dire que la cession des PME, que ce soit à un héritier ou un tiers, préoccupe les maîtres bouchers valaisans.

Réunis hier à Steg, lors de leur réunion annuelle, ils ont pu entendre leur président évoquer cette toujours plus difficile relève à la tête des entreprises. Or, Michel Derivaz connaît bien le dossier, puisqu'il siège au comité de « Relève PME», une plate-forme romande de sensibilisation des patrons &...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois