Quand dois-je relancer une candidature restée sans réponse? Les conseils de Malik Hammoutène

10 oct. 2017, 14:40
/ Màj. le 11 oct. 2017 à 11:00
Malik Hammoutène, fondateur de Jobeo.

Quand dois-je relancer une candidature restée sans réponse?

Savoir à quel moment il est approprié de relancer le recruteur après avoir postulé est une question cruciale pour la plupart d’entre nous. Souvent, on a peur de le faire trop rapidement et, ainsi, de se montrer impatient, ou de le faire trop tard et que cela ne serve plus à rien. Mais, à trop hésiter, on ne fait plus rien du tout et ce serait bien là le plus mauvais choix. Alors, écoutez votre bon sens.

Si vous avez envoyé votre candidature par e-mail, il y a peu de chance que celui-ci soit lu après deux semaines. Dans ce cas, n’attendez pas plus d’une semaine ouvrable pour relancer. Si l’envoi s’est fait par courrier standard, dix jours est une bonne moyenne. Vous pouvez toujours relancer une seconde fois. Evitez juste de le faire tous les deux jours.

Pour votre relance, le téléphone est souvent plus efficace que le mail. Ce dernier risque, en effet, de se retrouver perdu au milieu d’une centaine d’autres. Surtout, il est primordial que votre relance soit faite de manière courtoise. N’y montrer aucune impatience ou déception de n’avoir pas encore eu de retour. Vous êtes le demandeur, ne l’oubliez pas. Mais ne paraissez pas non plus désespéré!

Dans le cas où vous avez déjà rencontré le recruteur, ne relancez pas avant le délai de réponse qu’il vous aura donné. A ce sujet, ne partez jamais d’un entretien sans savoir quand vous pouvez vous attendre à une réponse. Ensuite, n’attendez pas plus de deux jours après le délai pour l’appeler. Si vous attendez trop, il pourrait croire que cela ne vous intéresse pas réellement.

Un dernier conseil pour savoir quand relancer: notez les détails de l’offre à laquelle vous postulez au moment où vous le faites (quand vous avez postulé, pour quoi, auprès de qui, etc.) Cela vous aidera à savoir quand et qui contacter et aussi à lister les entreprises qui vous auront répondu. Et vous n’avez rien à perdre. Si un recruteur s’agace de votre relance, cela signifie en général qu’il n’était déjà pas intéressé. Vous ne pouvez qu’éveiller sa curiosité.

emploi.lenouvelliste.ch