Les sociétés des 4Vallées ouvertes à une médiation

Les quatre entreprises qui forment le domaine des 4Vallées ont accepté mercredi le principe d'une médiation offerte par le Conseil d'Etat. Elles doivent désormais se mettre d'accord sur la personne qui prendra en mains les négociations.

03 juil. 2014, 16:20
Les liaisons seront-elles ouvertes la saison prochaine?

Les 4Vallées seront-elles à nouveau unies d'ici à l'hiver? Un premier pas a été réalisé ce sens. Les quatre entreprises de remontées mécaniques ont accepté mercredi le principe d'une médiation offerte par le Conseil d'Etat. Reste maintenant aux différents partenaires à désigner un médiateur qui leur semble le plus adapté à cette tâche. «Il faut quelqu'un de neutre qui recueille la confiance de chaque acteur. Nous n'imposerons personne», assure Jean-Michel Cina, auteur de la proposition de médiation.

Eviter des dégâts irréversibles

«Ce premier pas indique que toutes les portes ne sont pas fermées. Maintenant, il va falloir avancer rapidement dans ce dossier», précise le président du Gouvernement valaisan. Selon lui, le temps presse et il convient surtout d’éviter des dégâts irrémédiables si une issue ne devait pas être trouvée avant l’arrivée de la neige. «Si on se retrouve avec des douanes sur un domaine skiable comme celui-là pendant une saison, le dommage sera difficile à réparer», poursuit Jean-Michel Cina.

Une solution équitable

Le président du Gouvernement estime que la balle est désormais dans le camp des entreprises de remontées mécaniques. «Il est urgent de sortir des visions isolationnistes et penser en terme d'une planification coordonnée des domaines skiables. Cela ne doit surtout pas se faire aux dépens d'un des acteurs. Tout ce qui n’est pas équitable ne peut pas tenir sur la durée et il est indispensable qu’aucun des partenaires ne soit lésé. Personne ne doit y perdre.» Et d’espérer qu’un médiateur sera désigné d’ici à la fin de l’été.