Réservé aux abonnés

Le mode d’emploi pour devenir conseillère fédérale, c’est la Haut-Valaisanne Brigitte Hauser-Süess qui l’a écrit

Viola Amherd est entrée en politique grâce à elle. Elle a politiquement grandi avec elle. Elle est devenue conseillère fédérale en s’appuyant sur elle. Elle, c’est Brigitte Hauser-Süess, amie, inspiratrice et stratège en cheffe. Une histoire d’amitié et de politique.
13 déc. 2018, 10:01
A chaque fois que Viola Amherd apparaît, son amie et conseillère, Brigitte Hauser-Süess n'est jamais très loin. On la voit ici, la première à gauche, lors de la première conférence de presse de la nouvelle conseillère fédérale.

«Quand je croise Viola Amherd, je lui rappelle qu’elle a de la chance, parce que je suis toujours très aimable avec tous les gens qui m’abordent et que je contribue donc à sa bonne réputation.» Cette petite phrase, c’est Brigitte Hauser-Süess qui la confiait au «Nouvelliste» il y a bientôt trois ans pour dire que souvent, à Brigue, dans la rue, on la confondait avec son amie de longue date et désormais conseillère fédérale.

A lire aussi : La cheffe qui a été la voix de ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois