Gel: l'Etat du Valais va soutenir les agriculteurs

Les branches agricoles et l'Etat du Valais se sont mis d'accord sur une liste de mesures

05 mai 2017, 11:17
/ Màj. le 05 mai 2017 à 12:05
Les branches agricoles et le conseiller d'Etat Christophe Darbellay se sont réunis vendredi matin pour se mettre d'accord sur des mesures à prendre.

L'Etat du Valais va intervenir pour soutenir les agriculteurs valaisans qui ont subi des dégâts conséquents en raison du gel.

Le conseiller d'Etat Christophe Darbellay, nouveau ministre de l'agriculture, a tenu une séance vendredi matin avec le président de la Chambre d'agriculture Willy Giroud, le président de l'Interprofession de la vigne et du vin Yvan Aymon et ke président de l'Interprofession des fruits et légumes Yannick Buttet.

Les quatre hommes ont rencontré la presse à l'issue de cette séance.

Un catalogue de mesures a été discuté entre l’Etat et les représentants du monde agricole. Elles ont été listées par Christophe Darbellay.

-Des aides à l’exploitation peuvent être octroyées. Il s’agit de crédits sans intérêt.

-Un report, pour deux ans, des remboursements de crédit peut aussi être accordé.

-Des prêts pour le renouvellement du vignoble sont prévus. Ils permettent de couvrir la moitié des coûts sous forme de prêts sans intérêt.

-Une demande sera faite à Berne pour obtenir une aide au renouvellement du vignoble à travers des versements à fonds perdus.

-Pour permettre aux arboriculteurs d’adapter leurs infrastructures de lutte contre le gel des moyens seront demandés au Grand Conseil.

-Des soutiens aux essais, dont à la mini-éolienne, seront accordés, après analyse.

-Le contrôle à la vigne sera modifié pour devenir un contrôle des dégâts.

-Une augmentation des quantités de production sur les surfaces de vigne qui n’ont pas été touchées est envisageable jusqu’à la limite fédérale.

-Une sorte de financement participatif est en cours de réflexion.

-Pour les collaborateurs fixes des entreprises agricoles touchées pourront bénéficier du chômage.

-L’étalement des tranches d’impôts est à l’étude.

-La mise en place d’un cautionnement de l’Etat pour que les agriculteurs puissent obtenir des crédits est aussi envisagée. Des moyens pourraient être pris sur les montants déjà prévus pour l’économie valaisanne.

-Une motion a été déposée à Berne par Jacques Bourgeois (FR) pour envisager des mesures fédérales.

«Ces mesures ne sont pas décidées définitivement. Elles doivent avoir l’aval du Conseil d’Etat, du Grand Conseil et parfois des secteurs agricoles», a déclaré Christophe Darbellay.