Coronavirus: Yann Lambiel fait le buzz avec sa parodie de Claude François

L'humoriste valaisan a revisité les paroles d'un tube de la star de la chanson française pour faire passer un message de prévention. Et ça marche.

26 mars 2020, 17:00
L'humoriste valaisan a utilisé l'humour pour faire passer le message.

Pandémie oblige, l’humoriste valaisan Yann Lambiel s’est vu contraint d’annuler et de reporter son nouveau spectacle «Multiple» qu’il était censé jouer dans de nombreuses salles de Suisse romande et en Valais. Pourtant, l’imitateur n’est pas resté les mains dans les poches et a fait le buzz avec, en vidéo, une reprise de la célèbre chanson de Claude François «Viens à la maison, y a le printemps qui chante» et qui est devenue «Reste à la maison, même s’il y a le printemps qui chante», diffusée par nos collègues de LFM et reprise sur France 2.


Dans sa chronique «L’info trafiquée», Yann Lambiel a donné toute la mesure de son talent avec cette excellente parodie qui a été partagée maintes fois sur les réseaux sociaux et même reprise par une patrouille de police à Bruxelles pour inciter avec humour les citoyens à rester chez eux, la Belgique étant en confinement depuis mercredi dernier.

 

 

A sa manière, l’humoriste valaisan a ainsi utilisé l’humour pour faire passer un message important auprès d’une certaine partie de la population qui ne respecte pas encore de manière formelle les règles édictées par le gouvernement.

Sur LFM, Yann Lambiel a encore ajouté: «Je n’avais encore jamais fait ça. Chanter a capella en direct depuis chez moi sur France 2, c’était une expérience. Décidément, ce coronavirus est très perturbant!»

 

L’INFO SOLIDAIRE
Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch