Conseil d'État: quel candidat est le champion des réseaux sociaux?

La campagne au Conseil d'État valaisan se joue aussi sur les réseaux sociaux. Nous avons cherché les pages des différents candidats pour faire un petit topo des communautés virtuelles de chacun. Qui est le champion de Facebook de Twitter parmi les treize candidats déclarés? Réponse ici.

26 janv. 2017, 10:55
/ Màj. le 26 janv. 2017 à 16:00
Dix des treize candidats sont sur Twitter.

Treize candidats pour cinq places. Dans un tel contexte, il faut parvenir à vendre ses idées et se faire connaître. Les réseaux sociaux offrent une opportunité de communiquer directement avec le public. Une solution que peu de candidats négligent de nos jours même si les interviews et autres présences médiatiques traditionnelles jouent encore un rôle prépondérant dans ces Cantonales 2017.

Qui est le champion des candidats sur les réseaux sociaux?

Nous avons donc parcouru Twitter et Facebook en quête des pages personnelles et de campagne des candidats. Nous avons exclu du tableau ci-dessous les pages des partis qui servent bien entendu également à promouvoir les candidatures, nous n'avons également pas pris en compte les pages qui ne servent pas à communiquer directement sur la campagne. Les résultats sont compilés ci-dessous.

 

État au matin du 26 janvier

Profil perso et pages de campagne sur Facebook

Plusieurs politiciens en course pour le Conseil d'État font usage de leur profil personnel sur Facebook pour communiquer. Problème de cette méthode, un plafond maximum d'"amis". 5000 au total. Christophe Darbellay, Jacques Melly et Jean-Marie Bornet flirtent constamment avec cette limite selon les fluctuations quotidiennes.

Pour atteindre plus de monde, beaucoup ont crée récemment une page de campagne avec leur nom et prénom suivi de la mention "au Conseil d'État". Oskar Freysinger a la particularité dans ce domaine d'utiliser depuis longtemps une page à son nom.

Celle-ci compte plus de 30'000 abonnés et sert au politicien au fil des scrutins et des élections. Le Conseiller d'État sortant UDC dispose donc de la plus large audience sur Facebook.

Et sur Twitter

Sur Twitter, c'est Christophe Darbellay qui cumule la plus grande communauté d'abonnés à ses gazouillis en 140 signes, avec plus de 12000 abonnés. Sur cette plateforme, de nombreux candidats en course pour le Conseil d'État ont crée un compte tout récemment et dépassent difficilement les cent abonnés.

Les personnes occupant ou ayant occupé des fonctions au niveau fédéral s'en sortent globalement beaucoup mieux, tout comme le conseiller d'État sortant Jacques Melly avec plus de 1700 followers.

Deux candidats absents des réseaux sociaux

Si l'implication des candidats est fluctuantes, deux sont tout simplement introuvable. Il s'agit de Thierry Largey et Sigrid Fischer Willa. Le représentant des Verts et celle de l'UDC n'ont pas de compte Twitter et Facebook. Vous avez néanmoins peut-être entrevu leurs visages sur leurs affiches partagées par leurs partis respectifs en ligne mais pas de profils personnels.

Retrouvez chaque semaine jusqu'au 5 mars un article compilant le meilleur de cette campagne sur les réseaux sociaux.