Réservé aux abonnés

Chapeau bas, la chronique de Elise Lehec

24 janv. 2018, 22:16
Elise Lehec, musicienne.

Je ne sais pas si ce sont les jours pluvieux de ce mois de janvier qui me rappellent à cette mélancolie particulière que je connais bien, indissociable de Barbara.

Petite, à la maison, les disques faisaient fumer la chaîne hi-fi: Jacques Higelin, Ray Charles, Ella Fitzgerald, et puis surtout les trois B (merci maman, merci papa!): Brel, Brassens, Barbara. Ces artistes, je me les suis choisis, comme j’ai décidé, après trois petites années d’existence, que je serais violoniste.

Une vraie mule, vous dis-je. Mais Barba...