Réservé aux abonnés

Tangibles soutiens français

16 déc. 2014, 00:01

La région Rhône-Alpes a confirmé le financement français de la première phase d'études préliminaires liée à la réouverture possible de la ligne ferroviaire entre Evian et Saint-Gingolph. Nos voisins investiront 385 000 euros (462 000 francs) contre 323 000 euros (387 600 francs) pour la Suisse.

"En l'absence de nouveau Contrat de projets Etat-région (CPER), le président de la région, Jean-Jack Queyranne, a décidé de consacrer les crédits franco-suisses Interreg non consommés durant la période 2007-2013 (ndlr: 231 000 euros)", précise le député thononais, Jean-Paul Moille. Grâce à cet apport, ...