Akhenaton, tempête dans un verre de soda

Le marseillais Akhenaton rappe pour la nouvelle campagne de publicité du géant Coca Cola et la toile s'emballe. Pourtant, son cachet est intégralement dévolu à des œuvres, dont Terre des Hommes Valais.

29 avr. 2015, 06:30
Akhenaton, pionnier marseillais du hip hop français, pris dans une tourmente un peu vaine.

Depuis lundi, le rappeur marseillais Akhenaton, figure de proue des pionniers IAM, est au coeur d'une polémique qui échauffe les esprits en France et dans les pays voisins. L'artiste apparaît en effet dans la nouvelle campagne de publicité du géant américain Coca Cola, où il interprète le morceau "Vivre Maintenant". Nombre de fans regrettent que cette figure d'intégrité se soit compromise en flirtant avec une firme dont l'éthique est souvent pointée du doigt.

Mais ce que les commentateurs ignoraient peut-être dans un premier temps, c'était qu'Akhenaton a pour beaucoup entrepris cette démarche à des fins caritative. En effet, il reverse l'intégralité de son cachet à quatre associations, Action contre la faim, la fondation Abbé Pierre, l’association pour les enfants malades de Pascal Olmetta et Terre des Hommes Valais.

Philippe Gex, directeur de la Maison de Massongex, réagit: "Je suis abasourdi par l’importance que prend la polémique. Les réactions me font penser à celles suscitées par la récente initiative de Léonard Gianadda vis à vis des réfugiés syriens. On salit sans relever la générosité." Ce dernier relève qu'Akhenaton est venu par deux fois se produire gratuitement pour le festival Terre des Hommes à Massongex. "On ne peut mettre en doute sa sincérité", ajoute-t-il.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans nos éditions payantes du jour.