Réservé aux abonnés

Des apprentis valaisans au cœur de cette politique qui les intéresse si peu

Mardi, cinquante apprentis valaisans se sont frottés à la politique fédérale, depuis la Coupole à Berne. L’occasion d’évoquer, avec quatre d’entre eux, l’intérêt des jeunes pour la chose publique. Reportage à quelques heures des élections fédérales.

18 oct. 2019, 17:00
Plus ou moins férus de politique, Camille Tauss, Mathilde Nikles, Jéremy Knörr et Till Kuonen ont tous apprécié leur journée bernoise sous la Coupole fédérale.

«Aujourd’hui, vous êtes des politiciens!» Dans le bus en direction du Palais fédéral, la formatrice de civisme Geneviève Cheseaux donne le ton. A cinq jours des élections, les cinquante apprentis employés de commerce, deuxième année, des communes et du canton ne visitent pas seulement la Coupole. Depuis une salle de commission bernoise, ils expérimentent des facettes de la fonction de parlementaire: arrêter la position de leur groupe politique sur un projet de loi, la défendre au plénu...