Réservé aux abonnés

Parfum de crise au Bouveret

L'entreprise Symrise, installée au Bouveret, fermera ses portes en mars prochain, entraînant une quarantaine de licenciements.

31 juil. 2009, 05:01

«Une décision définitive et irrémédiable.» C'est en ces termes que la direction de Symrise, multinationale spécialisée dans les senteurs et arômes, parle de la fermeture du site du Bouveret, qui mettra la quarantaine d'employés au chômage. La décision a été communiquée au personnel et aux autorités le 30 juin dernier, mais aucune information publique n'a été donnée, le groupe allemand privilégiant la discrétion autour de l'affaire. Le travail cessera définitivement le 31 mars 2010.

Plan social satisfaisant

Le site valaisan est spécialisé dans la parfumerie de luxe, un secteur parti...