Le lac Léman ne tend pas la perche aux pêcheurs

Depuis 2015, la perche se faire rare dans le Léman. Professionnel valaisan naviguant sur le Haut-Lac, Jacques Perréaz espère que l'automne sera meilleur que l'été.

18 août 2016, 14:25
/ Màj. le 20 août 2016 à 06:30
Tous les matins, Jacques Perréaz part sur le lac pour relever ses filets. Mais la perche reste rare.

Entre deux et trois kilos par jour de perches. C'est la quantité que le pêcheur professionnel valaisan Jacques Perréaz récupère actuellement dans ses filets. Avec son épouse à ses côtés, il continue à se lever de bon matin espérant un retour à la normale. "Sans doute pour cet automne, saison traditionnellement plus fructueuse", raconte-t-il.

Ses prises, il les vend à des restaurateurs et à des privés, mais il en garde aussi pour son marché tous les jeudis au Bouveret. Ses prix n'ont cependant pas grand-chose à voir avec ceux pratiqués du côté de Genève.

L'intégralité de ce reportage est à découvrir dans nos éditions papier et numérique de ce samedi 20 août.