Réservé aux abonnés

Ils fourbissent les armes juridiques

Et si la raffinerie fermait en laissant des installations non assainies? Plusieurs idées juridiques sont étudiées pour contraindre les propriétaires à ne pas laisser l'ardoise peser sur le dos des contribuables valaisans.

10 févr. 2015, 00:01
data_art_2913412.jpg

Plusieurs politiciens valaisans craignent que Tamoil abandonne la raffinerie de Collombey et laisse les soucis d'assainissement en l'état. Ou que le scénario des remontées mécaniques du Super-Saint-Bernard se reproduise à Collombey avec une faillite et des installations que personne ne démantèle.

Le député UDC Patrick Fournier a présenté une proposition d'action dans la page Libre opinion du "Nouvelliste" de vendredi: "En vue de protéger au mieux nos intérêts de contrib...