Camp fédéral: les scouts ont communiqué avec la Station spatiale internationale

Depuis la tour de télécommunication du camp fédéral dans le Haut-Valais, une vingtaine de scouts ont pu communiquer avec Samantha, une astronaute en orbite dans la Station spatiale internationale.
03 août 2022, 17:40
Le contact avec la Station spatiale internationale a duré moins de huit minutes.

Dans la vallée de Conches, la tension était palpable au sein du camp scout fédéral ce mercredi. En début d’après-midi, plusieurs jeunes ont tenté d’entrer en contact avec la Station spatiale internationale (ISS).

Le défi était de taille, car cette dernière file dans l’espace à environ 27 600 km/h. Une fois la liaison établie, une vingtaine de scouts en file indienne ont eu moins de huit minutes à disposition pour poser leurs questions. La conversation a été diffusée en direct sur la chaîne YouTube du camp.


Florine, 12 ans, souhaite la bienvenue à Samantha Cristoferetti, une astronaute italienne en orbite autour de la Terre depuis un peu plus d’un mois. Depuis la vallée de Conches, les questions fusent: «A quelle fréquence êtes-vous ravitaillés en aliments?», «Que ressent-on de voir la Terre de loin?», ou encore «Comment se sent-on dans un équipement d’astronaute?»… 

En français ou en allemand, Samantha répond à toutes les interrogations des enfants jusqu’à ce que la conversation soit subitement coupée. Dans un dernier élan, Florine l’a remerciée avant que les applaudissements ne saluent l’exploit.

Comment ça marche?

Cette communication a été rendue possible grâce aux radioamateurs qui permettent aux astronautes d’entrer en contact avec ces 2 millions d’appareils que compte la planète. Une fois sur la fréquence convenue (145:800 MHz), le contact est possible, mais limité à environ dix minutes.

Depuis la tour de télécommunication du camp scout fédéral, des radioamateurs sont à disposition pour des démonstrations.

par Damien Rapalli