Immobilier: les prix reculent de 2% en Valais

Le prix des appartements est en forte baisse en Valais. En une année, la baisse est de 6,6% à Sierre, de 5,1% à Sion, de 1,8% à Martigny, alors que les prix sont toujours orientés à la hausse à Monthey, selon l'indicateur immobilier BCVs.
28 févr. 2018, 17:30
Une offre surabondante sur le marché des appartements explique la baisse des prix immobiliers valaisans.

Durant les six derniers mois de 2017, les prix des logements en propriété (appartements et villas réunis) ont baissé de 2% en Valais, selon l’Indicateur immobilier BCVs, réalisé en collaboration avec la Chambre immobilière. Durant la même période, les prix étaient toujours orientés à la hausse sur le plan national (+1,1%). Sur l’ensemble de l’année 2017, les prix immobiliers valaisans ont reculé de 0,8%, alors qu’au niveau national, ils ont augmenté de 2,5%.

Grandes disparités régionales

Le recul ne concerne quasiment pas la région du Bas-Valais où, sur l’ensemble de l’année 2017, le prix des logements est en hausse de 3%. Par contre, cette progression a pris fin durant le deuxième semestre.

Par contre, la correction est nette aussi bien dans le Valais central que dans le Haut du canton. Dans ces deux régions, les prix ont enregistré un recul de 2,8% durant les six derniers mois de 2017. Le phénomène est nouveau dans le Centre, alors que le reflux a démarré depuis plus longtemps dans la partie germanophone du canton.

Forte correction dans certaines villes

Si l’on compare les prix de la fin 2016 avec ceux de la fin 2017, on constate que la correction est massive sur Brigue (-10,6%), Naters (-6,9%), Sierre (-6,6%), Sion (-5,1%), Vétroz (-4,1%), Martigny (-1,6%). Par contre, si les prix sont stables à Fully, ils sont toujours en hausse à Nendaz (+0,9%), Conthey (+1,5%), Martigny-Combe (+1,6%), Bagnes (+3,2%) et surtout à Saint-Maurice (+5,6%), Monthey (+5,8%) et Viège (+6,4%).

Importante baisse du prix des appartements

La valeur des appartements subit une baisse assez sensible. Au cours des six derniers mois de 2017, les apparts valaisans ont vu leur prix de vente reculer de 2,9%. Cette correction relativement importante intervient après que l’indice des prix des PPE a atteint un record historique dans le courant de l’année 2017.

Stabilité sur le marché de la villa

Le prix des villas est lui aussi en recul, mais dans une moindre mesure, soit de -0,9% sur le dernier semestre de 2017. Cependant, sur l’ensemble de l’année 2017, les prix sont encore à la hausse (+0,4%) pour ce type de propriétés.

En fait, le marché de la villa connaît de faibles variations d’un trimestre à l’autre depuis 2015. Sur le moyen terme, il y a une relative stabilité des prix des villas à un niveau historiquement élevé.

Une correction due à une offre excédentaire

Selon le CIFI, l'institut qui établit l'indicateur immobilier BCVs, ce recul des prix est dû «à une offre excédentaire qui s'est accumulée ces dernières années dans un contexte de taux d'intérêt bas».

Si le secteur des appartements est plus touché par la correction des prix, c’est en raison des engagements importants qui y ont été réalisés par des investisseurs à la recherche d’un rendement intéressant, notamment des caisses de pension. «Il en résulte une offre excédentaire sur le marché secondaire, comme en témoigne le nombre supérieur à la moyenne d'appartements vacants dans le canton. Pour cette raison, les loyers baissent dans de nombreux endroits, ce qui augmente l'attrait du locatif par rapport à la propriété et exerce une pression supplémentaire sur les prix des logements.»

par Jean-Yves Gabbud