L'Hôpital du Valais sur la bonne voie d'une meilleure qualité et d'une sécurité accrue

Le rapport qualité 2017 dévoilé ce jeudi démontre que l'Hôpital du Valais peut faire valoir un niveau de qualité et de sécurité pour ses patients quasi similaire aux autres grands établissements du pays.

17 avr. 2018, 11:59
/ Màj. le 17 avr. 2018 à 12:00
Le rapport qualité 2017 de l'Hôpital du Valais est bon. Même si notre établissement cantonal peut mieux faire dans plusieurs domaines.

L’Hôpital du Valais poursuit son chemin vers une amélioration de la qualité et une meilleure sécurité des patients. Le rapport qualité 2017 présenté ce jeudi matin démontre ainsi que l’hôpital se situe dans la bonne moyenne nationale. Un exemple parmi d’autres indicateurs: la prévalence de patients présentant une infection associée à leur hospitalisation était de 25% aux soins intensifs des CHVR contre 25,2% dans les autres hôpitaux suisses de taille identique (plus de 650 lits), ainsi que de 4,6% en médecine contre 8,5% ailleurs dans les autres grands établissements du pays.

Si la comparaison est moins flatteuse en chirurgie ou en gériatrie (écart de 2% en défaveur de l'Hôpital du Valais), les résultats valaisans se situent majoritairement dans les normes nationales.

Points noirs à corriger

Pas question pour autant de baisser les bras. L’Hôpital du Valais a ainsi prévu des mesures pour s’améliorer dans des domaines qui ont été évalués globalement de manière négative dans tous les hôpitaux de Suisse latine comme la réaction non punitive à l’erreur, les dotations pour gommer un sentiment de manque de personnel en périodes chaudes ou le soutien du management à la sécurité des patients.