Festivals 2017: deux fanfares libérales-radicales et démocrates-chrétiennes décident de collaborer

L’Echo d’Orny, la fanfare libérale-radicale d’Orsières, et l’Union instrumentale, la fanfare démocrate-chrétienne de Liddes, ont décidé de collaborer en vue de l’organisation de leur festival respectif prévu en mai 2017 à une semaine d’intervalle.

09 nov. 2016, 11:21
Les représentants des deux fanfares ont scellé leur collaboration cette semaine en présence des deux présidents des CO, Claude-Alain Schers pour l'Echo d'Orny (à g.) et Stéphane Pillet pour l'Union instrumentale (à dr.).

Organisatrices, à une semaine d’intervalle en mai 2017, des grands festivals des fanfares libérales-radicales et démocrates-chrétiennes, l’Echo d’Orny, d’Orsières, et l’Union instrumentale, de Liddes, ont décidé d’unir leurs forces. «Que les choses soient bien claires, il s’agit d’une collaboration ponctuelle, pas d’une fusion. On s’est approché, on a discuté et on a décidé de travailler ensemble sur un certain nombre de points précis», lancent à l’unisson Stéphane Pillet, président du 102e festival de la FFDCC les 20 et 21 mai à Liddes, et son collègue Claude-Alain Schers, président du CO du 125e festival de la FFLRC du 12 au 14 mai à Orsières.

Le tournus en vigueur au sein des deux fédérations a fait qu’en 2017,  les libéraux-radicaux se réunissent à Orsières à la mi-mai et les démocrates-chrétiens à Liddes le week-end suivant. «Il y a déjà eu une certaine forme de collaboration par le passé, mais elle n’avait jamais été aussi élaborée. De ce point de vue, on peut parler d’un rapprochement historique», argumentent les deux présidents. Les comités d’organisation ont ainsi mis en place une coordination au niveau du planning de récolte des annonces pour les carnets de fête, du montage des infrastructures ou de la quête de publicité auprès des gros sponsors.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de jeudi 10 novembre.