Réservé aux abonnés

Aux politiques de bouger

03 juin 2009, 05:59

L'an dernier, 27 des 357 personnes tuées sur les routes de Suisse étaient des cyclistes. Une catégorie d'usagers qui a également dû déplorer 820 blessés graves en 2008, selon les statistiques du Bureau de prévention des accidents. La faute - entre autres causes - à des infrastructures trop rarement conçues pour faciliter la cohabitation harmonieuse entre voitures, camions et vélos. Il suffit d'enfourcher sa bécane et de se faire frôler sur l'axe du Grand-Saint-Bernard par un camion-remorque ou d'essayer de se faufiler dans le trafic sédunois à l'heure de midi pour se rendre compte que le quoti...