Visconti en solitaire dans la neige

L'Italien Giovanni Visconti (Movistar) a remporté en solitaire la 15e étape du Tour d'Italie, qui est arrivée dans les champs de neige du Galibier. L'Italien Vincenzo Nibali (Astana) a conservé le maillot rose de leader à la veille de la seconde journée de repos.

19 mai 2013, 18:17
epa03705846 Overall leader, Italian cyclist Vincenzo Nibali of the Astana Pro team, leaves the team's bus to the start of the 14th stage of the 96th Giro d'Italia from Cervere to Bardonecchia, Italy, 18 May 2013.  EPA/DANIEL DAL ZENNARO

Visconti a distancé ses compagnons d'échappée dans le  Télégraphe, le marche-pied du Galibier, à 23 kilomètres de  l'arrivée. A l'altitude de 2301 mètres, sous les averses de neige,  l'ex-triple champion d'Italie a devancé d'une quarantaine de  secondes ses premiers poursuivants, le Colombien Carlos Betancur,  le Polonais Przemyslav Niemiec et le Polonais Rafal Majka.  

Nibali a franchi la ligne avec ses principaux rivaux, à une  cinquantaine de secondes de Visconti.  
Dans cette étape italo-française réduite à 145 kilomètres après  la suppression des 4 derniers kilomètres menant au sommet enneigé  du Galibier, la course s'est lancée à l'approche du sommet du  col-frontière du Mont-Cenis. Un groupe de sept coureurs (Weening,  Visconti, Bongiorno, Rabottini, Pirazzi, Chalapud, Rubiano) s'est  formé dans la longue descente de la Maurienne pour compter jusqu'à  6 minutes d'avance.  
L'écart, réduit à 2 minutes au pied du Télégraphe, marche-pied  du Galibier, a grandi dans ce col que Visconti a franchi seul en  tête.  
L'Italien, qui a terminé épuisé, a résisté dans la longue montée  du Galibier, amputée de ses 4,2 derniers kilomètres en raison des  conditions météo, jusqu'à la ligne installée au lieu-dit des  Granges du Galibier, à hauteur de la stèle dédiée à l'ancien  grimpeur italien Marco Pantani en souvenir de son attaque du Tour  de France 1998 dans ce site.  
Âgé de 30 ans, Visconti, qui est originaire de Palerme (Sicile),  a gagné pour la première fois une étape du Giro. Champion d'Italie  à trois reprises (2007, 2010, 2011), il a porté le maillot rose  pendant huit jours en 2008.