Réservé aux abonnés

Vers un service de répression des fraudes

La Conseil national a accepté la semaine dernière une motion pour resserrer les contrôles après des scandales tels que les lasagnes à la viande de cheval.

16 mars 2015, 00:01
data_art_2991371.jpg

Philippe Castella

Personne n'a oublié le scandale des lasagnes à la viande de cheval. Tout récemment, c'est un fournisseur grison qui s'est fait pincer pour avoir tenté de vendre du cheval pour du boeuf, ainsi que des produits congelés comme frais. Sans parler des contrefaçons de gruyère AOP ou d'autres produits protégés par une appellation. Toutes ces affaires ont pour point commun d'être des fraudes alimentaires, mais qui ne mettent pas en danger la santé des consommateurs. Du coup, elles échappent souvent à la vigilance des chimistes cantonaux, dont les contrôles sont surtout orientés sur l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois