Un détenu de Champ-Dollon obtient une réduction de peine

Un homme condamné pour vol a obtenu une réduction de peine de 17 jours. Il avait été placé en détention préventive à Champ-Dollon dans des conditions jugées illicites.

18 août 2014, 18:43
Un gardien de la prison de Champ-Dollon à Genève a été condamné à 90 jours amendes à 120 francs avec sursis pour avoir porté deux coups au visage et cassé le nez d'un détenu en octobre 2010.

Placé en détention préventive à Champ-Dollon dans des conditions jugées illicites selon les critères émis récemment par le Tribunal fédéral, un homme condamné pour vol a obtenu du Tribunal d'application des peines et des mesures (TAPEM) de Genève une réduction de peine de 17 jours pour réparation du tort moral subi. Il s'agit d'un premier cas de ce genre.

L'information, révélée par la télévision locale "Léman Bleu" lundi, a été confirmée par le porte-parole du pouvoir judiciaire Henri Della Casa. Le TAPEM a constaté que le détenu avait passé 160 jours de détention préventive dans un espace de moins de 4m2 et qu'il était confiné dans ce lieu 23 heures sur 24.

Vu la durée de détention dans ces conditions difficiles, le TAPEM a estimé que cet homme pouvait bénéficier d'une réduction de peine à titre "de réparation du tort moral subi". Le jugement a été rendu le 22 juillet dernier. Le détenu a retrouvé, depuis, la liberté.

Les problèmes de surpeuplement de la prison genevoise de Champ-Dollon ne sont pas nouveaux. La barre des 900 détenus a été franchie rce week-end. L'établissement n'est pourtant prévu que pour en accueillir 387.