Sauvetage: les conducteurs ne seront plus soumis au 0,1 pour mille maximal

Depuis le 1er janvier 2014 et l'entrée en vigueur de Via Sicura, les pompiers volontaires, notamment, étaient soumis à un taux d'alcoolémie maximal de 0,1 pour mille. Les chambres fédérales ont mis un terme à cette mesure drastique.

16 mars 2015, 16:42
La règle était difficilement applicable, notamment pour les pompiers volontaires.

Les conducteurs de véhicules effectuant des missions de sauvetage imprévues ne seront plus soumis à une limite d'alcoolémie de 0,1 pour mille. Le Conseil des Etats a transmis lundi tacitement une motion du National visant notamment les pompiers de milice.

La nouvelle dérogation ne sera appliquée qu'aux interventions de sauvetage imprévues. Les interventions professionnelles quotidiennes des policiers ou du personnel sanitaire, ainsi que les exercices réguliers des pompiers resteraient soumis à la règle du 0,1 pour mille.

Depuis le 1er janvier 2014, toute une série de conducteurs sont soumis à une limite d'alcoolémie plus sévère que le 0,5 pour mille généralement pratiqué.

Cette règle est disproportionnée lorsqu'il s'agit de services de sauvetage (pompiers, police, douane, ambulance), notamment s'ils sont organisés sous forme de milice, a expliqué la ministre des transports Doris Leuthard.

Selon le conseiller national Bernhard Guhl (PBD/AG), auteur de la motion, la personne qui boit une ou deux bières un soir lors d'une grillade pourrait encore présenter des traces d'alcool lors d'une intervention à deux heures du matin. Pour éviter une telle situation, il faudrait mettre sur pied un service de piquet, très lourd et très cher.