Réservé aux abonnés

Réaction hostile de l’Europe

26 sept. 2016, 21:32
/ Màj. le 27 sept. 2016 à 00:01

L’initiative UDC adoptée dimanche par le Tessin fait réagir la Commission européenne à Bruxelles et l’Italie. Le texte demande que les habitants du canton soient embauchés en priorité au détriment des frontaliers.

Le vote du Tessin en faveur d’une limitation du nombre de travailleurs étrangers sur son territoire ne va pas faciliter les difficiles discussions sur la question de la libre circulation des ressortissants de l’UE en Suisse. La Commission européenne l’a déclaré hier. Cette question est suivie de près tant en Suisse qu’au Royaume-Uni, dans le contexte du Brexit et de la futur...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois