Médias: dix radios privées, dont une romande, dans le viseur de l’OFCOM

Selon un sondage de l’OFCOM, dix radios privées suisses diffusent moins de 30 minutes d’informations régionales pertinentes. La radio romande GRRIF en fait partie.
01 nov. 2021, 18:10
Un tiers des programmes diffusent moins de 30 minutes d’informations régionales pertinentes, peut-on lire dans une newsletter de l’Office fédéral de la communication (OFCOM).

Dix radios privées diffusent moins de 30 minutes d’informations régionales pertinentes, dont huit programmes alémaniques. Une radio romande, la chaîne musicale GRRIF, en fait partie.

Un tiers des programmes concessionnaires, diffusent moins de 30 minutes d’informations régionales pertinentes pendant les heures de grande audience les jours ouvrés, peut-on lire dans une newsletter de l’Office fédéral de la communication (OFCOM). Huit programmes suisses allemands, dont trois stations de la région de Zurich (Zürisee, Radio 1 et Energy Zürich), deux de Berne (Bern 1, Energy Bern) ainsi que Radio 32, rro et Energy Basel.

C’est aussi le cas de GRRIF dans l’arc jurassien, qui diffuse le plus grand pourcentage de musique (83%) et parmi la plus originale des radios passées sous revue. Radio Ticino est aussi épinglée pour son manque d’infos.

Diffusions locales suffisantes

Radio Chablais, qui, de toutes les radios privées concessionnaires, diffuse le plus d’informations de sa zone de concession, propose au public, avec 64 minutes par jour ouvré, plus de cinq fois plus d’informations dont le lieu de déroulement est régional qu’Energy Basel (12 minutes).

Ainsi globalement en 2020, 20 radios privées au bénéfice d’une concession de diffusion proposent à leur public, pendant les huit heures et demie de grande audience définies, au moins 30 minutes d’informations régionales par jour: dix programmes de Suisse alémanique, neuf de Suisse romande et un du Tessin. Trois stations de Suisse romande, Radio Chablais, Lac et Rhône FM, dépassent chacune la marque de plus du double.

Cinq chaînes de TV régionales alémaniques épinglées

Cinq chaînes de télévision régionales de Suisse alémanique n’ont pas diffusé suffisamment d’informations régionales pertinentes l’année dernière. L’Office fédéral de la communication (OFCOM) a ouvert une procédure de surveillance à leur encontre de deux d’entre elles. La Suisse romande tire son épingle du jeu.

Les chaînes de télévision commerciales titulaires d’une licence doivent diffuser au moins 150 minutes d’«informations régionales pertinentes» par semaine aux heures de grande écoute. Et ils sont en même temps obligés de proposer dix minutes d’«informations régionales pertinentes dans les programmes d’information» aux heures de grande écoute en semaine.

Par cela, l’OFCOM entend des informations sur des événements qui ont lieu dans leur région, sur les effets d’un événement suprarégional dans leur périmètre ou ayant un lien avec la région.