Réservé aux abonnés

Les femmes restent rares aux postes de direction en Suisse

En comparaison avec les normes européennes, le sexe féminin reste sous-représenté dans ces types d’emplois.
03 oct. 2016, 23:35
/ Màj. le 04 oct. 2016 à 00:01
A woman touches the world on a huge Google-Earth screen during the Annual Meeting of the World Economic Forum, WEF, in Davos, Switzerland, Friday, January 30, 2009. The overarching theme of the World Economic Forum, WEF, annual meeting which will take place from 28 January to 1st February, is 'Shaping the Post-Crisis World'. (KEYSTONE/Alessandro Della Bella)







 SWITZERLAND WORLD ECONOMIC FORUM

Les femmes demeurent nettement sous-représentées dans les directions d’entreprises en Suisse. Si la part des directrices générales de sociétés helvétiques correspond à la moyenne internationale, il en va tout autrement de la représentativité des femmes dans d’autres fonctions directoriales.

Deux fois plus élevé qu’en Suisse

Sans surprise, les femmes sont également sous-représentées au sein des conseils d’administration. Certes, la proportion des administratrices s’est envolée de 55% au cours des huit dernières années pour s’établir à 13,4%, relève Credit Suisse dans une étude publiée hier. Mais ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois