Les CFF ferment leurs Lounges 1ère classe de Genève et Zurich

N'ayant pas obtenu le succès escompté, les Lounges 1ère classe des CFF, installées à Genève et Zurich, vont fermer leurs portes à la fin de cette année. Economie pour l'ex-régie fédérale: 3 millions de francs par an.
10 oct. 2016, 11:55
Le Lounge de Zurich avait ouvert en 2009 et celui de Genève en 2014. D'autres devaient suivre.

Les Lounges des gares de Genève et Zurich destinés aux voyageurs du trafic international ou à ceux disposant d'un AG 1re classe fermeront à la fin de cette année. Leur taux d'utilisation est si faible que les CFF ont pris cette décision qui leur permet une économie de 3 millions de francs par an.

Seuls 5% des passagers en trafic voyageurs international ont eu recours à cette offre. Et ce taux tombe à 1% des titulaires d'un abonnement général (AG) 1re classe, écrit l'ex-régie fédérale lundi dans un communiqué. Le Lounge de Zurich avait ouvert en 2009 et celui de Genève en 2014. D'autres devaient suivre. Les CFF y renoncent dans la foulée.

Cette décision n'entraînera aucun licenciement. Les quarante collaborateurs concernés, répartis sur onze postes, seront affectés à la vente aux guichets des gares correspondantes, précise l'ex-régie fédérale.

La fermeture pour deux à trois ans du Lounge de Zurich pour cause de travaux en 2019 a accéléré la décision des CFF. L'ex-régie pensait que ces Lounges permettraient aux voyageurs internationaux de patienter durant les correspondances. Or la densité des horaires réduit ces temps d'attente. Les CFF ont en outre constaté que les clients utilisent plutôt les autres espaces d'accueil et de restauration.