Le Conseil des Etats repêche la réforme de l'armée coulée par le National en juin dernier

Coulée par le National - et notamment par ses camarades UDC - la réforme de l'armée proposée par le Conseiller fédéral Ueli Maurer est repêchée par le Conseil des Etats. Réduction des effectifs et budget minimal garanti sont au programme.
08 sept. 2015, 17:04
L'UDC est prête à revoir sa position, pour autant que le montant de 5 milliards par an soit garanti.

Le Conseil des Etats tient à revoir la réforme de l'armée. Par 38 voix sans opposition, il a repêché lundi un projet coulé par le National en juin. Ce dernier devra se prononcer à nouveau sur ce dossier.

L'armée devrait à l'avenir disposer d'un effectif de 100'000 hommes, contre 200'000 actuellement. Mais dans les faits, pour bénéficier de de la marche de manoeuvre nécessaire, l'effectif réel sera de 140'000.

Le projet mise à nouveau sur un ancrage territorial. Il doit combler les lacunes observées, par exemple dans l'instruction, depuis le dernier bouleversement intervenu en 2004 avec Armée XXI. Les tâches demeureront la défense, l’appui aux autorités civiles et la promotion de la paix. Le budget annuel de l'armée devrait s'élever à environ 5 milliards de francs.

La question des 5 milliards

Ce point a fait plonger la réforme au National. L'UDC exige que le budget militaire de 5 milliards par an réclamé par le Parlement soit garanti. Une proposition d'ancrer ce montant dans la loi avait été rejetée lors des débats.

Pour sauver la réforme, la commission de la politique de sécurité du National souhaite traiter parallèlement finances et réforme. Dans ce but, elle a demandé au Département fédéral de la défense (DDPS) de présenter d'ici novembre un plan de financement pour les années 2017 à 2020. Cela permettrait d'assurer une sécurité dans la planification, même si la Confédération s'apprête à lancer un programme d'économies.