Réservé aux abonnés

La Suisse comble ses lacunes

La lutte contre le blanchiment s’est améliorée, mais des efforts doivent encore être fournis d’ici à février 2020.

07 nov. 2019, 00:01
L’année dernière, les banques suisses ont signalé, aux autorités, des fonds totalisant plus de 17,5 milliards de francs suisses, pour des soupçons de blanchiment d’argent. photo prétexte - Keystone

Ces dernières années, la Suisse a fait de gros efforts pour améliorer son système de lutte contre le blanchiment d’argent, qui avait fait l’objet de plusieurs scandales dans le passé. Il reste toutefois quelques lacunes à combler d’ici le début de l’année prochaine.

Trafic de drogue, trafic d’armes, contrebande, corruption, fraude informatique. Chaque année, les activités du crime organisé génèrent des profits substantiels, qui sont injectés dans l’économie légale en dissimulant leur origine. Le Fonds monétaire international estime que le volume de blanchiment d’argent atteint un montant représ...