Réservé aux abonnés

La police zurichoise contrôle et filme

La police municipale de Zurich et celle des transports vont tester des mini-caméras ou bodycams.

13 déc. 2016, 23:41
/ Màj. le 14 déc. 2016 à 00:01
Eine Polizeipuppe mit Body-Cam an einer Medienkonferenz in Zuerich, am Dienstag, 13. Dezember 2016. Die Zuercher Stadtpolizei orientierte ueber das Projekt Polizeiarbeit in urbanen Spannungsfeldern (PiuS) und den Pilotversuch mit Body-Cams. Die Kameras sollen zum Einsatz kommen, wenn Polizeiangehoerige Privatpersonen im oeffentlichen Raum anhalten oder kontrollieren. Damit sollen praeventiv gewalttaetige oder verbale Uebergriffe verhindert und das Verhalten der Beteiligten dokumentiert werden. (KEYSTONE/Walter Bieri) SCHWEIZ STADPOLIZEI ZUERICH BODY-CAM

Le thème est débattu de Genève à Saint-Gall, en passant par Lucerne et Berne, mais la ville de Zurich sera la première: ses policiers testeront les minicaméras – ou bodycams – dès février prochain. L’essai ne concerne pas seulement Zurich: la police des transports des CFF (TPO) y est associée, et des minicaméras seront aussi visibles dans les trains entre Lausanne et Genève, de même que dans les transports publics de la ville du bout du lac.

«Je vais maintenant enclencher la caméra»: les agents porteurs d’une bodycam devront avertir leurs vis-à-vis, sauf si l’incident a commencé. C’est une des ...