L'agresseur des Palettes reste détenu à Champ-Dollon

Le jeune homme qui a agressé plusieurs femmes en 2011 dans le quartier des Palettes reste incarcéré à la prison genevoise de Champ-Dollon.

05 juil. 2012, 12:29
La prison genevoise de Champ-Dollon a dépassé le seuil de 600 détenus ce dimanche matin. Ce sont 230 de plus que sa capacité.

La détention en milieu fermé du jeune homme qui a agressé plusieurs femmes en 2011 dans le quartier des Palettes est maintenue, étant donné le risque de récidive.

Le Tribunal correctionnel de Genève a constaté le 21 juin dernier l'irresponsabilité de cet homme de 30 ans. Suivant le réquisitoire du Ministère public, il a ordonné qu'il poursuive une mesure thérapeutique institutionnelle en milieu fermé, eu égard au risque de récidive en lien avec un trouble psychiatrique grave, a informé jeudi la procureure en charge de l'affaire, Laurence Piquerez.

De ce fait, le trentenaire reste détenu pour une durée indéterminée à la prison de Champ-Dollon, où un personnel qualifié assurera son traitement. Cette décision est exécutoire et définitive, le délai de recours de dix jours étant échu. La mesure sera réévaluée annuellement par le Tribunal d'application des peines et des mesures.

Au début de l'été 2011, quatre plaintes avaient été déposées à l'encontre de cet individu qui effrayait le quartier de l'Etoile, aux Palettes. Accusé d'avoir violemment agressé plusieurs femmes, il avait été prévenu de lésions corporelles simples et incendie volontaire par le Ministère public.