Juges étrangers: des personnalités romandes se mobilisent contre l'initiative de l'UDC

Des personnalités romandes se mobilisent contre l'initiative de l'UDC pour l'autodétermination, qu'elles jugent "contraire aux valeurs de la Suisse".

29 juil. 2018, 09:35
Les personnalités dénoncent un texte "contraire aux valeurs de la Suisse". (illustration)

Plus de cent personnalités du monde politique et économique romand ont signé un appel contre l'initiative de l'UDC pour l'autodétermination, annonce dimanche Economiesuisse. Elles dénoncent un texte "contraire aux valeurs de la Suisse".

L'appel, paru dans Le Matin Dimanche, réunit des signataires issus des milieux économiques et politiques, de gauche et de droite. Tous rappellent leur attachement aux valeurs de la Suisse et leur "ferme volonté" de combattre l'initiative populaire "Le droit suisse au lieu de juges étrangers" en votation le 25 novembre.

 

 

Environ 600 traités concernant l'économie sont mis en danger par l'initiative, remarque Economiesuisse. Un "oui" en novembre conduirait en outre à une insécurité juridique. L'initiative mine l'équilibre entre les droits et les devoirs, car la Suisse ne pourrait plus garantir l'application des traités internationaux.

Il y a une dizaine de jours, l'organisation faîtière des milieux économiques avait tenu une conférence de presse à Zurich pour marquer son opposition à l'initiative. A ses yeux, la votation du 25 novembre est la plus importante de l'année, avec des enjeux allant bien au-delà de l'économie.